Message du Nouvel An de notre coordinatrice internationale

Published Date

Chère·er·s collègues et ami·e·s de WIEGO,

Bonne année à toutes et à tous. J’espère que l’intimité de cette période de fêtes, qu’elle soit en personne ou en pensée, vous a apporté un peu de répit après une année d’incertitude, ainsi qu’un sentiment d’espoir à amener lors de notre marche collective vers un avenir plus juste.

La fin de l’année 2021, la 24e du Réseau WIEGO, nous a donné beaucoup à réfléchir. La deuxième phase de l’Étude sur la crise de la COVID-19 et l’économie informelle, dont les principaux résultats ont été présentés pour clôturer l’année, a révélé que les revenus des travailleuse·eur·s de l’informel se situent toujours bien en dessous des niveaux de l’avant COVID-19, tandis que les aides publiques – qui étaient, pour commencer, insuffisantes – ont stagné. La faim et l’endettement sont encore omniprésents, alors que les craintes concernant le virus persistent à mesure que l’inégalité de la vaccination dans le monde laisse beaucoup de travailleuse·eur·s dans la vulnérabilité.

Malgré les défis posés par la pandémie, les organisations de base de travailleuse·eur·s ont comblé les écarts créés par les systèmes institutionnels de soutien – donnant des résultats spectaculaires –. Elles ont augmenté leur nombre de membres ; se sont mobilisées à leur secours et les ont accompagné·e·s dans leurs démarches pour accéder aux aides ; et elles ont plaidé, en utilisant les données et recherches de WIEGO, pour que les pouvoirs publics reconnaissent leurs rôles essentiels au sein des sociétés et des économies dans le monde entier.

Mais ce n’était pas tout.

Les travailleuse·eur·s à domicile de quatre régions se sont uni·e·s pour créer HomeNet International, le résultat des années de recherche, d’organisation et d’établissement d’un réseau de liens. Le réseau donne une seule voix mondiale aux travailleuse·eur·s à domicile, qui subissent la crise de plein fouet. Pour sa part, StreetNet International a avancé le débat sur les manières d’étendre la protection sociale aux travailleuse·eur·s dans des arrangements informels d’emploi. L’année dernière, pour la première fois, la Conférence internationale du Travail s’est déroulée en ligne, en deux séances, et WIEGO, StreetNet International, HomeNet International, la Fédération internationale de travailleuses domestiques et l’Alliance mondiale des récupératrice·eur·s ont développé des plateformes pour discuter de la protection sociale, au mois de juin, et des inégalités et le monde du travail, en novembre. Ensemble, nous avons travaillé d’arrache-pied pour souligner le rôle essentiel des travailleuse·eur·s de l’informel, ainsi que leurs besoins pour une reprise économique.

L’ensemble de ces efforts apporte un soutien à notre priorité globale en ce moment critique, à savoir : démontrer que la reprise économique mondiale n’est pas possible si l’on exclut plus de la moitié des travailleuse·eur·s du monde. Il faut que les processus d’élaboration des politiques réorientent leurs priorités, et ce, dès la base et il faut que les instruments politiques reflètent ces réorientations. Nous ne pouvons pas nous remettre sans les deux milliards de personnes qui, dans le monde, travaillent dans des arrangements informels d’emploi. Nous devons reconnaître et désigner les choix qui perpétuent l’injustice économique et nous devons rester inébranlables dans notre engagement à faire de meilleurs choix à l’avenir.

En 2022, l’Équipe WIEGO élaborera son prochain plan stratégique quinquennal et le Réseau WIEGO tiendra sa huitième Assemblée générale. Alors que notre 25e anniversaire commence à s’approcher, nous réfléchirons aux profonds changements que nous avons vécus depuis notre fondation, mais également à la mission et au sentiment de solidarité qui nous guident toujours.

La pandémie nous a appris, plus que jamais, que notre force réside dans l’union. Apportons cette force dans la nouvelle année et voyons ce que nous pouvons faire, ensemble, en 2022.

En toute solidarité,

Sally Roever
Coordinatrice internationale

Language