L'avenir de HomeNet International

Hero Image
Home-based workers sell their products on the market.
Published Date
Par
WIEGO Blog

La semaine dernière, WIEGO s'est entretenu avec Janhavi Dave, coordinatrice internationale de HomeNet International, et Chris Bonner, conseillère de WIEGO, sur le processus qui a conduit à la formation de HomeNet International. Cette semaine, nous parlons avec elles sur l'organisation du congrès virtuel de lancement du réseau mondial, et sur les projets pour l'avenir.

Le congrès au cours duquel HomeNet International a été lancé devait initialement se tenir au Népal en octobre 2020, mais a été remplacé par une réunion virtuelle en raison de la pandémie. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur la manière dont vous avez fait de ce congrès un succès ?

Chris Bonner

Pour construire un réseau, il faut à un moment donné que les organisations adhèrent officiellement et deviennent des affiliées. Nous avons en quelque sorte abandonné tout le planning à ce sujet à cause de la pandémie. Nous ne pouvions même pas en parler. Ce n'est que lorsque nous nous préparions à organiser le congrès virtuel prévu pour février 2021 que nous avons commencé à parler d'affiliation. Les organisations ont commencé à s'affilier et, lorsque le congrès a eu lieu, nous avions déjà 36 affiliées, ce qui était assez remarquable. À ce stade, je pense que les organisations avaient perçu la nécessité d'une voix mondiale et nous nous sommes soigneusement préparé·e·s en vue de cet objectif.

Le congrès lui-même était une véritable opération, avec toutes les traductions requises, et WIEGO a joué un rôle très important en fournissant ce soutien technique et en matière de communication. À ce moment-là, HomeNet International n'avait pas de personnel à plein temps et, sans WIEGO, le congrès n'aurait pas pu avoir lieu. Aucun d'entre nous ne savait vraiment comment organiser un congrès de manière virtuelle. En raison du décalage horaire, nous ne pouvions organiser que des sessions de deux heures et demie, que nous avons réparties sur deux jours. Il y a également eu des problèmes de connexion et, à un moment donné, une organisation a dû se précipiter pour obtenir un générateur lors d’une panne de courant.

Les congrès présentiels durent souvent trois jours, ce qui permet de tenir des discussions en dehors de la réunion principale pour régler des problèmes et apprendre à se connaître, et faire quelque chose de social. Vu que tout cela manquait, nous avons trouvé très difficile de déterminer comment nous pouvions officiellement nous lancer, adopter une constitution, nommer une coordinatrice internationale et sélectionner le comité de direction.

Janhavi Dave

Nous avons maintenant un Comité de travail pour HomeNet International au lieu d'un comité exécutif parce que nous ne pensions pas pouvoir organiser des élections en ligne. Pour organiser des élections, nous aurons besoin d'un congrès présentiel, car les travailleuse·eur·s à domicile n'ont pas l'habitude de faire des sondages en ligne et elles·ils ne possèdent pas tou·te·s des appareils, donc nous ne savons pas quelle serait la précision d'un sondage virtuel. Jusqu'à ce que nous nous rencontrions en personne, le Comité de travail international intérimaire désigné continuera à jouer le rôle du comité exécutif.

Le Comité de travail est composé de trois représentants par région – Amérique latine, Afrique, Asie du Sud et Asie du Sud-Est – et de trois personnes de WIEGO ; l'une d'entre elles est Chris [Bonner] et les deux autres coordonnent le travail en Afrique et en Amérique latine. Le comité compte donc 15 membres au total. WIEGO continuera à jouer un rôle important dans l'organisation en Amérique latine et en Afrique, jusqu'à ce que des organisations régionales indépendantes y soient formées. Mais même si notre congrès a pu avoir lieu, nous avons encore un long chemin à parcourir. Nous devons encore organiser des élections pour garantir la démocratie au sein de l'organisation, en ayant des processus démocratiques. Nous avons besoin du soutien de WIEGO sur ce point, en dehors du soutien plus technique de la tenue de fonds, du soutien à la communication, à l'organisation et à la représentation, etc. Je pense que le rôle clé de WIEGO sera toujours de garantir la solidarité régionale des régions émergentes et de créer des processus qui continuent d'être démocratiques.

Quelles sont les priorités actuelles de HomeNet International ?

Janhavi Dave

La priorité absolue pour HomeNet International en ce moment est de bâtir la solidarité, plus que toute autre chose. Nous avons 36 affiliées provenant de 20 pays différents et nous avons tou·te·s des histoires différentes ; non seulement nous avons des histoires différentes en termes d'organisation, mais la situation politique et économique de chacun de ces pays est également différente. Je dois dire, et j'applaudis toutes nos affiliées, qui se sont réunies non seulement avec l'esprit ouvert mais aussi avec le cœur ouvert et qui s'acceptent mutuellement. Nous devons vraiment approfondir notre propre compréhension les un·e·s des autres et bâtir la solidarité en même temps. Il y aura toujours de la diversité, nous devons donc comprendre cette diversité et savoir comment nous pouvons nous rassembler et bâtir une solidarité sur certaines questions communes. Ceci constituera un élément clé pour nous au cours de l'année à venir, aussi difficile et exigeant que cela puisse être de le faire depuis chez soi avec la pandémie.

Le deuxième élément concerne la mise en place d'une organisation et des systèmes qui la composent. HomeNet International est une organisation démocratique et, par conséquent, les processus doivent également être démocratiques. Nous devons créer un système pour répondre à nos affiliées jusqu'à ce que nous puissions organiser nos élections, qui ne peuvent avoir lieu que lors d'un congrès présentiel. Je ne sais pas quand cela pourra se faire. Nous nous disions que peut-être l'année prochaine, en avril, mais nous n'en sommes pas sûr·e·s.

Nous devons également nous concentrer sur deux éléments clés qui, à mon avis, reviennent souvent : l'un concerne la visibilité des travailleuse·eur·s à domicile, qui va du travail sur les statistiques – avoir des chiffres pour le travail d’incidence – à la recherche, en passant par les campagnes populaires en ligne ; l'autre concerne l'importance de la protection sociale, qui a été davantage mise en avant pendant la pandémie.

En dehors de la participation au Comité de travail, quel rôle WIEGO continuera-t-il à jouer dans l'avenir de HomeNet International ?

Chris Bonner

Le comité de leadership intérimaire s'est déjà réuni deux fois. Pour l'instant, il se réunira une fois par mois car il y a beaucoup de problèmes, notamment au niveau des finances et des dépenses. Maintenant, HomeNet International ne dispose pas de son propre compte bancaire ; une partie de ses fonds est détenue par HomeNet de l’Asie du Sud et une autre par WIEGO, qui nous a également aidés à lever des fonds. Les choses sont donc en cours et il est également prévu d'organiser régulièrement des webinaires pour renforcer la solidarité. Le premier webinaire a été organisé à l'occasion de la Fête des travailleuse·eur·s pour parler de ce qui leur est arrivé récemment à cause de la pandémie et de leurs demandes pour pouvoir se reconstruire.

Nous travaillons déjà avec le Programme d’organisation et représentation de WIEGO, le Programme de protection sociale et aussi avec le Programme de statistiques pour développer des dossiers statistiques sur des pays en dehors de l'Asie. L'accent est mis sur d'autres régions car nous ne voulons pas qu'une seule région, l'Asie du Sud en l’occurrence, semble s'emparer du réseau parce que le réseau régional y est fort. Ceci poserait un problème pour la construction de la solidarité. Au fur et à mesure que le réseau se développe, WIEGO jouera un rôle moins actif, mais continuera à soutenir HomeNet International au fil du temps, de la même manière qu'il soutient les organisations du réseau mondial des vendeuse·eur·s de rue (StreetNet International) et des travailleuse·eur·s domestiques (Fédération internationale des travailleurs domestiques). WIEGO appuie aussi actuellement les récupératrice·eur·s de matériaux à travailler à la création d'un réseau mondial.

Lisez le blog de la semaine dernière pour en savoir plus sur la création de HomeNet International.

 

Photo : Aurapin Sakvichit (à gauche) pose en compagnie d'Areewan Rotsattra (à droite), en montrant les vêtements qu'elles vendent dans un magasin local. Aurapin est travailleuse à domicilie de l'industrie du vêtement depuis des décennies. Crédits : Paula Bronstein/Getty Images Reportage.

fr Informal Economy Topic
fr Occupational group
Sujets de l'économie informelle
Langue