Bulletin d'information - WIEGO dans le Monde, Janvier 2017

couvrant la période de juillet à décembre 2016

La délégation de WIEGO au Sommet Habitat III

La délégation de WIEGO au Sommet Habitat III
Les déléguées de WIEGO lors d'un événement avec Kate Gilmore, haute-commissaire adjointe aux droits de l'homme. Photo : WIEGO

La Conférence de l'Organisation des Nations unies sur le logement et le développement urbain durable, connue sous le nom d'Habitat III, est un processus consultatif organisé tous les vingt ans afin de redynamiser les engagements mondiaux en faveur du développement durable. Le réseau de WIEGO est resté actif tout au long de l'année du processus d'Habitat III, qui a culminé lors de l'adoption du Nouvel agenda urbain (NUA) au sommet Habitat III de Quito, en Équateur, en octobre 2016. Les efforts du réseau WIEGO destinés à rendre visibles les contributions aux agglomérations des travailleuses et travailleurs urbains de l'économie informelle, et pour promouvoir des politiques urbaines qui reconnaissent et intègrent les moyens de subsistance informels sont reflétés dans le texte du Nouvel agenda urbain :

« Nous nous engageons à reconnaître la contribution des travailleurs pauvres de l'économie informelle, en particulier des femmes, dont les travailleuses domestiques, non rémunérées ou migrées, envers les économies urbaines, en tenant compte des circonstances nationales. Leurs moyens de subsistance, leurs conditions de travail et la sécurité de leurs revenus, leur protection juridique et sociale, leur accès aux qualifications, ressources et autres services d'appui, leurs voix et leur représentation devraient être renforcés. Une transition progressive des travailleurs et travailleuses et des unités économiques vers l'économie formelle sera développée en adoptant une approche équilibrée, combinant des incitations et des mesures de conformité, tout en visant la préservation et l'amélioration des moyens de subsistance existants ».  Extrait du Nouvel agenda urbain (NUA), 2016.

Au sommet Habitat de Quito, une délégation du réseau WIEGO de vingt-six personnes, composée de 12 représentantes des travailleuses et travailleurs de l'informel et de 14 membres de l'équipe ou du conseil d'administration de WIEGO ont pris part à plus de 30 manifestations et concertations, beaucoup d'entre elles concentrés autour de l'intégration des moyens de subsistance informels dans le Nouvel agenda urbain. Deux de ces événements ont été présentés par WIEGO : « Les villes inclusives fonctionnent mieux » et une « Séance spéciale sur le secteur informel ». De plus, WIEGO a animé une table ronde citoyenne conjointement avec Shack/Slum Dwellers International (SDI) et la Commission Huairou.

La délégation de WIEGO était bien placée pour s'exprimer sur la mise en œuvre du Nouvel agenda urbain (NUA) – un objectif au cœur des débats – puisqu'au préalable du sommet, le réseau WIEGO des organisations de travailleuses et travailleurs de l'informel a développé une plate-forme précisant comment les gouvernements nationaux et locaux devraient travailler à la réalisation du Nouvel agenda urbain, d'une façon qui soutienne et intègre les travailleurs de l'informel ainsi que leurs activités de subsistance. La délégation de WIEGO, composée de représentantes d'organisations de travailleurs à domicile, de vendeurs de rue et de récupérateurs des matériaux, issues de huit pays, a également abordé la question de la mise en application au travers d'exemples partagés de leur travail. Leurs contributions d'exemples concrets, de stratégies et d'expériences (en plus de celles d'autres groupes populaires comme SDI et la Commission Huairou) ont fourni un complément et un rééquilibrage appréciable à beaucoup de discussions centrées sur les politiques à la conférence.

Lire « l'implémentation du Nouvel agenda urbain » (en anglais) de Rhonda Douglas sur le blog de WIEGO, pour en apprendre plus sur la perspective du réseau WIEGO à propos de la mise en œuvre du Nouvel agenda urbain.

Pour plus d'informations sur la participation du réseau WIEGO au Sommet Habitat III de Quito, visitez la page de l´événement.

Pour plus d'informations sur la participation du réseau WIEGO tout au long du processus annuel Habitat III, visitez la page de campagne.

Le GHN-ONU publie son premier rapport, en exprimant une priorité sur les femmes travailleuses de l'économie informelle

Les déléguées de WIEGO à la Consultation pour l'Amérique latine du GHN-ONU
Les déléguées de WIEGO à la Consultation pour l'Amérique latine du GHN-ONU, avec le Président du Costa Rica (co-président du GHN-ONU), Luis Guillermo Solís. Photo: WIEGO

Depuis sa création en mars 2016, WIEGO est actif au sein du Groupe consultatif de haut niveau du Secrétaire général de l'ONU pour l'autonomisation économique des femmes (GHN-ONU). Renana Jhabvala, présidente du conseil d'administration de WIEGO et coordinatrice nationale de l'Association des femmes indépendantes (SEWA), y représente WIEGO avec Marty Chen, coordinatrice internationale, en tant que suppléante. Un objectif essentiel de WIEGO dans ce groupe consultatif a été d'amener les voix des femmes de l'économie informelle dans le processus, et d'assurer leur inclusion dans le rapport du GHN-ONU. À cette fin, le réseau WIEGO s'est activement engagé dans les consultations et les réunions du groupe, et dans la production d'une série de notes d'informations sur des politiques, qui ont toutes nourri le premier rapport du GHN-ONU. Quelques-uns des forums principaux au travers desquels le réseau WIEGO a fait entendre sa voix pendant le processus du GHN-ONU comprennent :

  • La consultation du GHN-ONU à San José, au Costa Rica : En juillet 2016, WIEGO a organisé une délégation de représentantes des organisations de base des vendeuses de rue, des récupératrices de matériaux et des travailleuses domestiques pour assister à la Consultation régionale pour l'Amérique latine du GHN-ONU à San José, au Costa Rica. Les déléguées de WIEGO ont participé à une séance parallèle sur les ratifications de la C189 en Amérique latine, et à une séance officielle où elles ont délivré leurs contributions pour le processus du GHN-ONU. 
  • La consultation du GHN-ONU à SEWA : Au mois d'août, Renana a invité les membres et les adjoints du groupe à SEWA pour une consultation populaire intitulée « Les voix des femmes de l'économie informelle ». Cette consultation était organisée en une série de visites de terrain dans les foyers et les lieux de travail des adhérentes de SEWA. Elle visait à fournir à celles-ci une plate-forme de discussion sur les façons dont elles définissent, expérimentent et se battent pour l'autonomie économique.  
  • La consultation populaire d'Oxfam-WIEGO pour l'Afrique du Sud : Également au mois d'août, WIEGO et Oxfam ont conjointement animé une consultation populaire à Johannesburg, en Afrique du Sud. Cette consultation a rassemblé des représentantes de travailleuses et des membres d'organisations de droits des femmes de toute la région d'Afrique australe pour débattre des questions sur le programme du GHN-ONU et pour élaborer un ensemble de recommandations. 

Le rapport du GHN-ONU, intitulé « Ne laisser personne en arrière : un appel à l'action pour l'égalité des genres et l'autonomisation économique des femmes », a été présenté à l'Assemblée générale de l'ONU, au mois de septembre 2016. Les contributions du réseau WIEGO sont reflétées dans le rapport par :

  • Une attention portée sur les défis économiques et les opportunités des femmes au travail – comprenant les travailleuses de l'informel, les agricultrices, les employées officiellement salariées, et les gérantes d'entreprises formelles.
  • La reconnaissance du besoin de renforcer la visibilité, la voix collective et la représentation, comme l'un des sept principaux moteurs de l'autonomisation économique des femmes.
  • Un ensemble de recommandations pour améliorer les résultats des travailleuses de l'informel, incluant : l'extension de la reconnaissance juridique, l'identité et la protection, l'extension des droits du travail, l'inclusion des organisations de travailleuses et travailleurs de l'informel dans la définition de règles, dans l'élaboration des politiques et dans les processus de négociation collective, l'accès réglementé à l'espace public et du soutien à la formation pour les travailleuses de l´informel.
  • L'incorporation de témoignages directs, d'études de cas et d'exemples de bonnes pratiques issus du réseau WIEGO.

L'incidence des représentantes des travailleuses de l'informel sur le processus du GHN-ONU ne s'est pas limitée à ce rapport. À la Consultation régionale pour l'Amérique latine, Kattias Rojas, secrétaire du genre pour SINTRACOPEA (une filiale de StreetNet basée au Costa Rica), a directement interpelé le Président du Costa Rica, Luis Guillermo Solís (co-président du GHN-ONU), à propos de la situation des travailleuses et travailleurs de l'informel au Costa Rica. Grâce aux efforts de Kattia, à la fois pendant et après la consultation, le gouvernement costaricain a signé un accord sur la Recommandation 204 de l'OIT sur la formalisation de l'économie informelle. Guettez une publication de blog à propos de cette victoire dans les prochains mois.

Pendant la prochaine phase du processus du GHN-ONU, les participants se répartiront en groupes de travail pour examiner chacun des « moteurs » de l'autonomisation économique des femmes à partir du point de vue des mesures à prendre – en élaborant des recommandations pratiques pour différentes parties prenantes afin de progresser sur le sujet. Plusieurs membres de l'équipe de WIEGO, dont la directrice du programme juridique Marlese Von Broembsen, la conseillère en protection sociale Rachel Moussié, et la rédactrice/assistante de recherche Jenna Harvey vont contribuer à ces groupes de travail en compagnie de Renana, Marty, et Monica Raina de SEWA. Les résultats des groupes de travail seront dévoilés à la Commission sur le statut des femmes, en mars 2017.

Pour plus d'informations, visitez la page de campagne de WIEGO sur le Groupe consultatif de haut niveau.

Consultez le blog de WIEGO pour un entretien avec Renana Jhabvala à propos de la participation de WIEGO et de SEWA dans le processus du GHN-ONU.

L'engagement politique au Ghana se traduit par des gains pour les travailleurs et travailleuses de l'économie informelle

En 2016, à Accra, au Ghana, les organisations de bases des travailleurs et travailleuses de l'informel, avec le soutien du Projet « Villes focales » de WIEGO, se sont mobilisées pour influencer les manifestes politiques des principaux partis ghanéens. Dans ce processus, WIEGO a collaboré avec les organisations de base, dont l'Association des vendeurs et colporteurs du Ghana (IHVAG), l'Association des travailleurs de marchés du Grand d'Accra (GAMA), l'Alliance de StreetNet au Ghana et le Syndicat des associations de travailleurs de l'informel du Ghana (UNIWA), pour analyser les manifestes existants des partis politiques, et pour identifier collectivement les thèmes prioritaires de revendication.

En août 2016, les organisations de base ont rencontré les représentants de quatre des principaux partis politiques lors d'une assemblée publique dédiée, qui a été facilitée par Dorcas Ansah, la coordinatrice de Villes focales de WIEGO pour Accra. À cette réunion, les partis politiques ont présenté leurs propositions pour des politiques et des programmes de soutien à l'économie informelle. Les organisations de base ont répondu en précisant leurs propres propositions et préoccupations : au premier chef d'entre elles, un droit de passage imposé aux porteuses de marché (connues sous le nom de kayayei) par la municipalité d'Accra. Ce péage présume que les porteuses de marché sont indépendantes, alors qu'elles sont en fait des salariées employées par les commerçants et les clients du marché. Le parti élu récemment – le Nouveau parti patriotique (NPP) – s'est engagé à supprimer le péage. Pendant la réunion, le NPP a également exposé des propositions supplémentaires visant à bénéficier aux travailleurs et aux travailleuses de l'informel, qui comportaient un projet de développement des compétences pour les porteuses de marché, le développement de fonds pour l'attribution de crédits aux vendeurs et aux vendeuses de marché, des rénovations et des améliorations des infrastructures du marché, et le développement de systèmes de police d'assurance pour les travailleurs et les travailleuses de l'informel.

Après que les résultats de l'élection furent annoncés en décembre 2016, les porteuses de marché ont organisé une marche de la victoire, qui visait à la fois à célébrer les résultats, et à rappeler au Président élu de tenir ses promesses.

WIEGO et ARB animent un échange de connaissances

Les participants du partage de connaissances dans les bureaux de ARB
Les participants du partage de connaissances dans les bureaux de l'Asociación de Recicladores de Bogotá (ARB)

En août 2016, WIEGO et l'Asociación de Recicladores de Bogotá (Association des récupérateurs et récupératrices des matériaux de Bogota ou ARB) ont animé une rencontre de partage de connaissances à Bogota, en Colombie, entre les membres et les partenaires du réseau WIEGO, Shack/Slum Dwellers International (SDI) et Avina. L'échange visait à créer une opportunité pour les trois organisations de partager des expériences de stratégies de mobilisation, de créer des partenariats, et d'en apprendre plus sur les efforts de plaidoyer et les stratégies utilisées par les représentants des organisations de base.

La rencontre de Bogota représentait la seconde moitié d'un programme d'échange de connaissances en deux parties entre WIEGO, SDI et Avina, parrainé par l'Alliance des villes. La filiale nationale de SDI en Afrique du Sud a facilité le premier échange à Durban, en Afrique du Sud, où les participants ont appris du travail et des expériences des représentants de communautés sud-africaines. La seconde moitié de l'échange a ouvert un espace pour que les représentants du Réseau des récupérateurs de matériaux sud-africains (SAWPA) et de Red Nacional de Recicladores de Ecuador (RENAREC), ainsi que les représentants de communautés, les organisateurs et les professionnels de soutien technique de Asiye eTafuleni, Avina et des filiales nationales de SDI en Bolivie, au Brésil et en Afrique du Sud puissent apprendre des expériences de l´ARB. Les participants ont écouté des présentations des membres de l´ARB, dont la dirigeante Nohra Padilla. Les présentations ont été complétées par des visites de terrain sur les itinéraires de collecte et les centres de recyclage de l´ARB pour en savoir plus sur son modèle opératoire et sur le modèle d'inclusion des récupérateurs de matériaux à Bogota.

Lire le rapport de synthèse (en anglais) complet de cet échange de connaissances.

L'Initiative garde d'enfants publie son premier rapport

 L'Initiative garde d'enfants publie son premier rapportUne préoccupation majeure de l'Initiative garde d'enfants de WIEGO (CCI, sigle en anglais) est la façon dont la qualité et la mise à disposition de garde d'enfants soutenue par l'État peuvent améliorer les résultats économiques des femmes travailleuses pauvres dans l'économie informelle. Depuis le lancement de cette initiative en 2014, WIEGO a conduit une série de projets de recherche, notamment des entretiens de groupes focaux (mode de groupe de discussion) avec des femmes travailleuses de l'informel afin d'explorer les liens entre leurs responsabilités de soins aux enfants et leur travail source de revenus. Les groupes focaux ont été organisés en collaboration avec six organisations de base issues de cinq pays différents.

L'initiative garde d'enfants a publié son premier rapport détaillant les conclusions de ces entretiens au mois de septembre 2016. Ce rapport décrit les difficultés auxquelles les femmes travailleuses doivent faire face pour équilibrer leur temps de travail avec la garde des enfants, considérant une offre limitée ou inexistante de solutions de garde, et comment de faibles revenus, de longues heures de travail et aucune sécurité sociale signifient qu'elles ne disposent que de peu de temps ou de ressources pour s'occuper des enfants. Le manque de solutions de garde d'enfants peut aussi restreindre les possibilités de gains et l'accumulation d'avoirs pour les femmes travailleuses. Le rapport argumente que la mise à disposition de services publics de garde d'enfants accessibles et de bonne qualité est une intervention politique décisive qui a le potentiel de grandement améliorer la productivité et les revenus des femmes travaillant dans l´économie informelle, tout en assurant de meilleurs résultats de santé et d'éducation pour leurs enfants.

En septembre, une délégation du réseau WIEGO composée de représentantes des travailleuses de l'informel, de chercheurs et chercheuses, d'organisatrices et de techniciens de soutien ont assisté au 13e Forum de l'Association pour les droits des femmes dans le développement (AWID, sigle en anglais) qui s'est tenu à Bahia, au Brésil. La directrice adjointe en charge du programme de protection sociale de WIEGO, Rachel Moussié, a rejoint la délégation de WIEGO à l'AWID et a utilisé cette opportunité pour attirer l'attention sur le rapport, et pour discuter de ses conclusions avec les organisations de droits des femmes et de droits du travail.

Le rapport a aussi fait connaître l'engagement de WIEGO dans le Groupe consultatif de haut niveau des Nations unies pour l'autonomisation économique des femmes (GHN-ONU). Plus précisément, la recherche de WIEGO sur la garde d'enfants a encouragé l'émergence d'une attention plus forte sur les besoins de soins à l'enfance des femmes travailleuses de l'informel qui ne bénéficient pas de protections de la maternité ou de services de garde d'enfants de qualité.

Lisez le rapport complet des entretiens de groupes focaux avec les femmes travailleuses de l'informel du Brésil, du Ghana, de l'Inde, de l'Afrique du Sud et de la Thaïlande, disponible en anglais, français et portugais.

Partagez le rapport sommaire des entretiens de groupes focaux disponible en anglais, français, espagnol, portugais, hindi, thaï et zoulou.

Lisez le blog « La garde d'enfants pour les femmes travailleuses de l'informel s'avère essentielle pour la capacité de gains » (en anglais) de Rachel Moussié (31 août 2016).

Un tableau de bord en ligne à présent disponible sur le site web

Tableau de board de WIEGO

En octobre 2016, WIEGO a lancé un tableau de bord interactif en ligne conçu pour partager des années de ressources accumulées sur l'économie informelle. Ce tableau de bord permet aux utilisateurs de mener des recherches dans trois domaines principaux : la présence de WIEGO, les publications et les ressources, et les statistiques. La présence de WIEGO permet la localisation des membres du réseau, des partenaires et des activités. Les publications et les ressources fournissent un accès à la base de connaissances que WIEGO a générée sur l'emploi informel. Les statistiques présentent des indicateurs clés, basés sur les données nationales officielles, de l'étendue et de la composition de l'emploi informel. Les informations sont accessibles par la recherche à l'intérieur de chaque rubrique, ou en sélectionnant les pays individuellement sur la carte interactive du tableau de bord.

Découvrez le tableau de bord ici.

WIEGO rédige des éditions spéciales de « Environment and Urbanization » (environnement et urbanisation) et de « New Solutions » (solutions nouvelles)

À l'invitation de l'Institut international pour l'environnement et le développement (IIED), WIEGO a rédigé une édition spéciale de la revue « Environment & Urbanization » se focalisant sur les moyens de subsistance de l'informel en milieu urbain, et qui est sortie lors du sommet Habitat III. WIEGO a également coédité un numéro spécial de la revue « New Solutions » sur lasanté et la sécurité au travail pour les travailleurs et travailleuses de l'informel.

Retraite 2016 de l'équipe de WIEGO

Les membres de l'équipe WIEGO
Les membres de l'équipe WIEGO à Durban. Photo : WIEGO

En novembre 2016, les membres de l'équipe de WIEGO se sont retrouvés à Durban, en Afrique du Sud, pour une retraite annuelle de quatre jours. En tant que communauté mondiale et virtuelle, la retraite offre aux membres de l'équipe WIEGO une opportunité unique de s'investir dans le partage de connaissances en face-à-face, dans la réflexion, l'établissement d'objectifs et la planification intensive. La retraite de cette année a commencé par une visite du marché de Warwick Junction facilitée par les représentants d'un allié de longue date pour WIEGO, Asiye eTafuleni (AeT).

Un intérêt majeur des discussions pendant la retraite de cette année était le plaidoyer global – les membres de l'équipe ont partagé les défis et les succès de la Conférence internationale du travail (CIT) 2016, d'Habitat III, et du Groupe consultatif de haut niveau des Nations unies pour l'autonomisation économique des femmes (GHN-ONU). Les membres de l'équipe ont convenu qu'un des défis principaux de 2017 soit d'assurer que les gains politiques globaux se traduisent en progrès significatifs pour les organisations de base des travailleuses et travailleurs de l'informel sur le terrain.

La présence de WIEGO dans le monde

Juillet

  • Mike Bird (directeur des opérations, WIEGO), Sally Roever (directrice, programme des politiques urbaines de WIEGO), et Dorcas Ansah (coordinatrice Ville focale Accra, WIEGO) ont assisté au Congrès ICLEI des villes résilientes à Bonn, en Allemagne. Pendant la conférence, WIEGO a animé une commission sur l'implémentation des systèmes de santé et de sécurité au travail (du 6 au 8 juillet).
  • Edith Anampa (officier de projet, WIEGO), Jenna Harvey (rédactrice et assistante de recherche, WIEGO), Marty Chen (coordinatrice internationale, WIEGO), Renana Jhabvala (présidente du conseil d'administration de WIEGO) et Tania Espinosa (coordinatrice du programme juridique pour l'Amérique latine, WIEGO) ont assisté à une série d'événements pour le GHN-ONU à San José, au Costa Rica, dont : un événement parallèle sur les ratifications de la C189 en Amérique latine, une consultation régionale pour l'Amérique latine, et une réunion du Groupe consultatif de haut niveau. Les membres de l'équipe WIEGO ont également soutenu une délégation de représentantes de travailleuses et travailleurs de l'informel à ces événements (du 9 au 12 juillet).
  • Sonia Dias (spécialiste du secteur des récupérateurs, WIEGO) a assisté à un événement au siège de l'ONU à New York, aux États-Unis, pour la journée internationale des coopératives. Sonia a pris la parole au cours d'un débat sur la création d'emplois décents au travers de coopératives dans le contexte de l'avenir du travail (le 11 juillet).
  • Les membres de l'équipe WIEGO et une délégation de représentantes de travailleurs et travailleuses de l'informel du réseau WIEGO ont assisté au Troisième comité préparatoire de la conférence Habitat III (PrepCom3) à Surabaya, en Indonésie (du 23 au 28 juillet). 

Août

  • Francie Lund (ancienne directrice et conseillère senior, programme de protection sociale), et Gisèle Yasmeen (directrice, programme de protection sociale de WIEGO) ont assisté à la Semaine de la protection sociale pour la région Asie Pacifique à Manille, aux Philippines, pour souligner les besoins singuliers de protection sociale des travailleurs et travailleuses de l'informel (du 1 au 5 août). 
  • Jenna Harvey a apporté son soutien à Renana Jhabvala pendant la consultation du GHN-ONU « Les voix des femmes de l'économie informelle » qui s'est tenue au siège de SEWA à Ahmedabad, en Inde (du 4 au 5 août).
  • Jane Barrett (directrice, programme organisation et représentation de WIEGO), Marlese Von Broembsen (directrice, programme juridique de WIEGO), Pamhidzai Bamu-Chipunza (coordinatrice Afrique, programme juridique de WIEGO) et Vanessa Pillay (officier du programme organisation et représentation) ont participé à la consultation populaire WIEGO-Oxfam à Johannesburg, en Afrique du Sud (du 10 au 11 août). 
  • Lucia Fernandez (conseillere du secteur des récupérateurs de matériaux, WIEGO), Kendra Hughes (officier de soutien aux programmes, WIEGO), Federico Parra (coordinateur régional pour les récupérateurs de matériaux en Amérique latine, WIEGO) et Tania Espinosa ont assisté aux rencontres de l'échange de connaissances ARB-SDI-Avina à Bogota, en Colombie (du 23 au 26 août). 

Septembre

  • Gisèle Yasmeen et Laura Alfers (directrice adjointe, programme de protection sociale de WIEGO) ont assisté à la Réunion FES de la protection sociale panafricaine à Kampala, en Ouganda. Lors de l'atelier de travail, WIEGO a cherché à explorer les possibilités d'un réseau de protection sociale panafricain (du 7 au 8 septembre). 
  • Lucia Fernandez a fait une présentation pendant la Conférence européenne sur le futur de la représentation, organisée par l'Association pour les relations internationales du travail et de l'emploi, à Milan, en Italie (du 8 au 10 septembre).
  • Karin Pape (directrice adjointe, programme organisation et représentation), Rachel Moussié (conseillère de protection sociale) et Sonia Dias ont participé et ont conduit une présentation au 13e Forum international de l'AWID à Salvador, au Brésil. Cyrus Afshar (consultant en communication, WIEGO) et Sofía Treviño (gérante de soutien aux programmes) ont aussi participé (du 8 au 11 septembre).
  • Sonia Dias a fait une présentation pendant la conférence « Habitat III : coresponsabilité pour des villes durables ? L'importance des administrations locales et de la société civile pour le développement urbain durable », à Berlin, en Allemagne (du 14 au 21 septembre).
  • Joann Vanek (directrice, programme statistiques de WIEGO), Marty Chen, Jenna Harvey, Renana Jhabvala et Marlese Von Broembsen ont assisté à l'Assemblée générale de l'ONU afin de participer au lancement du rapport du GHN-ONU (du 21 au 22 septembre). 

Octobre

  • Mike Bird et Miguel Sanz (coordonnateur de traductions) ont apporté leur soutien au Congrès de StreetNet International à New Delhi, en Inde. Des délégués de plus de 50 pays ont assisté au congrès (du 2 au 7 octobre).
  • Rachel Moussié et Karin Pape ont participé à la Réunion tripartite des experts sur les violences faites aux femmes et aux hommes dans le monde du travail, à Genève, en Suisse (du 3 au 6 octobre).
  • Les déléguées et les membres de l'équipe WIEGO ont participé à une série d'événements durant la semaine du sommet d'Habitat III à Quito, en Équateur (du 17 au 20 octobre).
  • Marty Chen et Françoise Carré (coordinatrice des recherches de WIEGO) ont présenté des documents à une conférence en l'honneur d'Elinor Ostrom, à Bloomington, dans l'Indiana, aux États-Unis (du 22 au 23 octobre).
  • Joann Vanek a participé au Groupe d'experts inter-agences sur les statistiques du genre et au Forum mondial sur les statistiques du genre, à Helsinki, en Finlande (du 26 au 30 octobre).
  • Marty Chen a fait une présentation sur l'économie informelle au ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas, à Amsterdam, aux Pays-Bas (du 26 au 28 octobre).

Novembre

  • Marty Chen a pris la parole lors d'une conférence sur le Genre et développement, organisée par le Centre pour le développement, à Washington D.C., aux États-Unis (le 2 décembre).
  • Rachel Moussié a participé à la Coalition mondiale sur les socles de protection sociale, à Buenos Aires, en Argentine (du 2 au 4 novembre)
  • Ana Carolina Ogando (associée de recherche, WIEGO), Cyrus Afshar, et Sonia Dias ont participé à l'« Expocatadores », à Belo Horizonte, au Brésil. Expocatadores est l'une des manifestations principales au Brésil sur le sujet des déchets, où les récupérateurs de matériaux partagent leurs expériences et leurs stratégies (du 28 au 30 novembre).

Décembre

  • Marty Chen a prononcé le discours principal à un atelier de travail sur l'économie informelle organisé par l'Agence suédoise de coopération pour le développement international (Sida), (le 2 décembre).
  • Marty Chen a représenté WIEGO au Symposium du 50e anniversaire de la Fondation Hewlett, à San Francisco, aux États-Unis (du 5 au 6 décembre).
  • Rachel Moussié a participé à la Table ronde sur les soins, organisée par l´Office de recherches Innocenti de L'UNICEF, à Florence, en Italie (du 5 au 7 décembre).
  • Mike Bird et Monica Raina de SEWA ont assisté à l'événement du Progrès du développement, « Comment la technologie change la vie des femmes travailleuses », à Londres, au Royaume-Uni, où Monica a pris la parole en commission (le 14 décembre).
  • Marty Chen et Shalini Sinha ont participé à un événement de l'Institut Harvard de l'Asie du Sud sur les Droits économiques et sociaux des femmes, à New Delhi, en Inde (le 22 décembre).

Nouveautés sur le blog de WIEGO

How home-based workers in Ahmedabad formed a union to improve their lives
Par Carlin Carr, 9 août 2016.

Podcast: World-renowned labour lawyer, Adelle Blackett, on domestic work, the significance of a Convention and the future of the movement. 17 août 2016.

Achieving decent employment for all requires improving workers’ homes and livelihoods
Par Mike Rogan & Victoria Okoye, 29 août 2016.

Child care for women informal workers proves essential to earning power
Par Rachel Moussie, 31 août 2016.

Domestic workers in Johannesburg: Hidden, vulnerable and essential
Par Leslie Vryenhoek, 8 septembre 2016.

“The expression ‘social protection’ didn’t really exist 20 years ago.”
Par Gisèle Yasmeen, 9 septembre 2016.

"La expresión ‘protección social’ en realidad no existía hace 20 años."
Par Gisèle Yasmeen, 9 septembre 2016.

“Our role has been to make the informal economy visible and give it validity”
Entretien avec Renana Jhabvala, 21 septembre 2016.

Five Case Studies that Illustrate Steps Toward an Inclusive City 
Par Carlin Carr, 28 octobre 2016.

A Union for All: Dar es Salaam’s Mchikichini market vendors join hands with formal workers in model solidarity 
Par Carlin Carr, 4 novembre 2016.

Bangkok home-based workers find strength in numbers
Par Carlin Carr, 5 décembre 2016.

Mexico City’s Waste Pickers Gain Support of City’s Human Rights Commission 
Par Tania Espinosa Sánchez, 7 décembre 2016.

Los derechos de los recicladores y las recicladoras de Ciudad de México son reconocidos por la Comisión de Derechos Humanos 
Par Tania Espinosa Sánchez, 14 décembre 2016.

‘You don’t need Facebook to tell you how to pick waste’
Par Sally Roever, 21 décembre 2016.

Nouvelles ressources et publications sur le site web de WIEGO

WIEGO. 2016. “Decent Work for Homeworkers in Global Supply Chains. Platform of Demands

Chen, Martha. 2016. Inclusive Cities and the Urban Working Poor: Informality, Gender and Empowerment. WIEGO.

Alfers, Laura. 2016. Rapport de recherche de l'Initiative garde d'enfants de WIEGO : « Nos enfants ne reçoivent pas l´attention qu´ils méritent » Cambridge, MA, États-Unis : WIEGO.

Chen, Martha, Laura Alfers, Namrata Bali, Mike Bird, Themis Castellanos, Richard Dobson, Kendra Hughes, Sally Roever et Mike Rogan. 2016. Technology at the Base of the Economic Pyramid: Findings from Ahmedabad (India), Durban (South Africa) and Lima (Peru). Cambridge, MA, États-Unis : WIEGO.

WIEGO. 2016. Implementing the New Urban Agenda. How Local and National Governments Can Support the Urban Informal Economy. Cambridge, MA, États-Unis : WIEGO.