Bulletin d'information 
WIEGO dans le monde

Janvier 2019

7e Assemblée générale du réseau WIEGO

Wiego_Cover_Banner_Newsletter_ENERO_2019

Placée sous le thème « S’organiser pour le changement », la 7e Assemblée générale du réseau WIEGO, tenue à Johannesburg, en Afrique du Sud, du 12 au 14 novembre, a réuni plus de 130 participants (majoritairement femmes), venus de 41 pays, soit des leaders de travailleurs de l’économie informelle, ainsi que des militants, des chercheurs et des décideurs concernés, pour souligner les réalisations acquises et tracer la voie à suivre.

En effet, l’AG, convoquée tous les quatre ans, réunit les membres individuels et institutionnels de WIEGO, et comme elle constitue un pilier essentiel de la gouvernance, ceux-ci ont examiné les progrès, les plans et le budget de WIEGO, approuvé les candidats au nouveau conseil d’administration et entériné l’élection des représentantes au comité des nominations.

Au cours de l’événement, les participantes ont beaucoup entendu parler des plans de WIEGO et ont pu faire des suggestions quant aux moyens de mieux soutenir leurs efforts sur le terrain par de nouvelles recherches et des actions ciblées.

 Jour 1 – Mise à jour des membres sur le travail de WIEGO 

Wiego_Renana_Banner_Newsletter_ENERO_2019

Renana Jhabvala, 

présidente du conseil d’administration de WIEGO, a ouvert l’AG en disant à l’assemblée : « WIEGO est devenu plus grand, plus fort et plus efficace, et c’est grâce à vous tous».

Citant des Statuts constitutifs de WIEGO, elle a expliqué l’objectif de WIEGO : « Il s’agit de soulager la précarité des travailleurs et travailleuses pauvres dans l’économie informelle. Il est question des pauvres dans l’économie informelle. C’est pourquoi nous sommes tous ici. Alors, comment ? En menant et en favorisant des travaux de recherche… Et en faisant progresser la connaissance des décideurs en matière de politiques. Dès lors, nous voulons faire changer des politiques; nous voulons influer des décisions. Mais comment? En épaulant les organisations de travailleurs et travailleuses pauvres qui sont, bien entendu, les organisations des personnes dans l’économie informelle. »

Renana a poursuivi en expliquant l’objet de cette AG : vérifier que les activités de WIEGO sont toujours pertinentes pour les travailleuses de l’informel et recevoir de l’assemblée des commentaires sur les orientations futures de WIEGO.

« Du côté des déléguées, l’objectif est de comprendre, en premier lieu, ce que WIEGO a fait au cours des quatre dernières années. Sommes-nous dans la bonne direction? ... Avez-vous un mot de la part des membres de votre organisation quant à ce que vous aimeriez que WIEGO fasse ? Et avez-vous des suggestions en vue des quatre prochaines années? »

Wiego_Sally_Banner_Newsletter_ENERO_2019

Prenant la parole à son tour, Sally Roever, qui en était à sa première Assemblée générale en tant que coordonnatrice internationale de WIEGO, a présenté un aperçu de WIEGO, plus précisément de la composition du réseau, à savoir 37 membres institutionnels avec 215 affiliées dans 90 pays, plus 125 membres individuels.

Lire la lettre du nouvel an de Sally sur les réalisations de 2018

Rhonda Douglas, conseillère en stratégie auprès des programmes WIEGO, a donné une vue d’ensemble du Plan stratégique de WIEGO, mettant en exergue les points saillants des programmes ainsi que des Villes focales. 
Ensuite, les directrices de programme WIEGO ont présenté leurs plans respectifs.

Dans l’après-midi, les déléguées ont assisté à des présentations par des leaders des travailleurs dans chacun des quatre secteurs – vente de rue, travail domestique, travail à domicile et récupération de matériaux – qui sont au cœur du travail de WIEGO.

 

Drumming

Par la suite, nous avons refait le plein avec la culture locale servie par un groupe de tambourinaires, The Drumming Campaign, établi à Johannesburg, qui nous a tous mis également au travail en cadence. 


La solidarité à l’honneur

Wiego_Cover_CelebSolidarity_Banner_Newsletter_ENERO_2019

Le premier soir, lors d’un dîner spécial, les participantes ont célébré la solidarité et le progrès accompli. Lors d’une cérémonie, les travailleurs et travailleuses de l’informel et leurs représentantes du monde entier, qui s’étaient réunis à Johannesburg, ont été reconnus.

Une courte vidéo,
présentée en avant-première, met en lumière ce qu’est WIEGO.

Plusieurs personnes se sont élevées pour rendre hommage à Marty Chen, l’ancienne coordonnatrice internationale, dont le leadership au cours des 20 premières années de WIEGO a entraîné la création d’un réseau qui jouit maintenant d’une portée et d’une influence véritablement mondiales.

Wiego_Cover_CelebSolidarity_Banner_Newsletter_ENERO_2019
Barbro Budin, membre du conseil d’administration de WIEGO, a parlé de la « formidable capacité d’écoute de Marty, c’est-à-dire de prendre ce qu’elle entend à la base et de le traduire en politiques. »

Jour 2 – À l’écoute des membres

Le deuxième jour de l’AG, des réunions parallèles de groupes constitutifs ont permis aux membres de WIEGO d’examiner en profondeur les plans des cinq prochaines années, de poser des questions et de proposer des idées propres à renforcer ces plans.Dans une salle, des chercheuses, des statisticiennes et des praticiennes du développement ont entendu parler des orientations actuelles de la recherche. Elles ont exploré la manière dont les lacunes pourraient être comblées, de la mise à l’essai de la nouvelle catégorie statistique des non-salariés dépendants aux questions de savoir comment les travaux de recherche de WIEGO pourraient aborder des questions plus vastes telles que la migration, les dynamiques générationnelles et le changement climatique.

Wiego_Caroline_Banner_Newsletter_ENERO_2019

« Nous vivons à l’ère urbaine », a déclaré Caroline Kihato, soulignant que 55 % de la population mondiale vit aujourd’hui dans des zones urbaines et que les villes sont en pleine croissance. « Toutefois, dit-elle, les villes n’ont ni la capacité, ni les ressources, ni les possibilités d’accueillir les gens qui s’y installent. »

Caroline Kihato est directrice du programme Politiques urbaines, qui veille à ce que la main-d’œuvre urbaine informelle dispose des preuves, des recherches et des outils nécessaires pour défendre ses moyens de subsistance et ses droits. Elle a détaillé des projets ambitieux visant à élargir les connaissances empiriques qui montrent ce qui est bénéfique et ce qui ne l’est pas à l’échelle locale. « Le but ultime, a-t-elle noté, est d’améliorer l’accès des travailleurs et travailleuses aux ressources et aux décideurs. »

Dans une autre salle, les déléguées des organisations de base (OB), réparties en groupes, ont examiné les plans quinquennaux des programmes et l’initiative Villes focales. Plus précisément, elles ont évalué les points forts des plans d’ensemble et les priorités de chacun d’eux.Même si chaque groupe s’est dit d’accord avec les plans d’ensemble, ils ont également fait des propositions utiles notamment celles-ci :

  • Le groupe évaluant le plan du programme Statistiques a jugé prioritaire la nécessité de disposer de documents plus accessibles et plus conviviaux, adaptés à des publics spécifiques. Il a aussi exprimé le besoin de mieux comprendre la catégorie « non-salarié dépendant ».
  • Le groupe qui s’est attaqué au plan du programme Organisation et représentation souhaite voir plus d’information sur les activités de WIEGO et plus de possibilités de s’engager au sein du réseau, estimant qu’une représentation, une consultation et une participation accrues à la base se traduiraient par des résultats plus significatifs.
  • Pour ce qui est du programme Droit, la discussion, scindée en deux groupes, anglophones et hispanophones, a vu le premier souhaiter que le programme élargisse ses activités à d’autres pays tandis que le groupe d’hispanophones a demandé que WIEGO facilite un forum grâce auquel les travailleurs de tous les secteurs informels peuvent bénéficier de conseils juridiques.
  • Examinant le plan du programme Protection sociale, le groupe a mis au premier plan la nécessité d’accroître les trousses d’outils et les formations sur la protection sociale, notamment l’intégration de la protection sociale à la formation à la négociation collective, afin que les OB puissent plaider plus efficacement en faveur de l’amélioration des soins de santé, de la protection de l’enfance et de la sécurité sociale des personnes âgées. Le groupe a également souligné la nécessité d’évaluer l’impact des interventions du programme dans le domaine de la santé et de forger des alliances avec d’autres organisations nationales ou régionales qui disposent de plus de ressources pour mener des interventions de protection sociale.
  • Quant au programme Politiques urbaines, le groupe a fait porter ses discussions, en grande partie, sur les questions centrales pour les récupérateurs de matériaux, l’un des points clés étant que la fermeture des décharges devrait être une priorité mondiale, pas seulement locale ou nationale. Dans la même veine, le groupe a également abordé la nécessité d’une interaction accrue entre les différents secteurs de l’économie informelle, estimant, plus particulièrement, que WIEGO devrait élargir ses partenariats pour s’assurer que les conventions internationales se traduisent par des changements au niveau local dans davantage de pays.
  • En évaluant le plan concernant les Villes focales, le groupe a accordé la priorité au renforcement des capacités des OB, à la négociation pour une gestion inclusive des déchets solides et à une collaboration accrue avec les récupérateurs et récupératrices de matériaux dans les cinq Villes focales de WIEGO.
Wiego_Cover_Dorca_Banner_Newsletter_ENERO_2019
Tous les délégués à l’AG de WIEGO ont reçu leurs documents de conférence dans un magnifique sac en tissu fabriqué à la main par la coopérative Umoma Wamama Crafters. Voici les femmes qui ont fabriqué les sacs(en anglais)

Gouvernance et finances de WIEGO

William (Biff) Steel, membre de longue date de WIEGO et l’un de ses fondateurs, a rendu compte des résultats du vote, par les membres, en vue d’élire les membres du conseil d’administration de WIEGO.

À compter du 1 novembre, le conseil d’administration de WIEGO se compose comme suit :

Représentantes
élues des OB :
 

- Renana Jhabvala, SEWA,présidente

- Barbro Budin, UITA (retraitée)

- Gabriela Calandria,  StreetNet International

Représentantes élues des chercheuses et des statisticiennes :

- Uma Rani

- Luciana Itikawa

Représentants élus des praticiennes du développement :

- Lin Lim Lean

- William (Biff) Steel

Membre cooptée :  

- Debra Davis, trésorière

DrummingDebra Davis, trésorière au sein du conseil d’administration de WIEGO, a présenté le rapport financier, notant que WIEGO a reçu des vérificateurs un énoncé d’opinion sans réserve et a répondu aux questions des membres sur la façon dont WIEGO alloue ses fonds et en fait rapport. Un aperçu du dernier exercice financier de WIEGO est présenté dans notre dernier rapport annuel.

Campagne pour les services de garde d’enfants : présentation

Wiego_Cover_CuidadoInfantil_Banner_Newsletter_ENERO_2019

 

Rachel Moussié, directrice adjointe du programme Protection sociale, a donné le coup d’envoi à une présentation spéciale sur la Campagne WIEGO pour la garde d’enfants en soulignant l’intérêt que cette question revêt pour elle : « Je suis ici aujourd’hui parce que ma mère s’est proposée de garder mon bébé. » 

Expliquant le contexte de la campagne, elle dit qu’elle est née de la demande des OB persuadées que le manque d´accès aux services de garde d’enfants est un problème qui nuit à la capacité des femmes à gagner leur vie dans le monde entier. En effet, dès le premier jour de l’AG, les déléguées des OB ont soulevé à plusieurs reprises la nécessité de soutenir les initiatives de mise en place de garderies. 

Depuis le lancement de la campagne, il y a quelques années, dit Rachel, de nombreuses OB ont emboîté le pas et l’ont mise en œuvre d’une manière adaptée aux réalités locales. Deux de ces organisations, par leur représentante, ont donné un aperçu du fonctionnement local des services de garde d’enfants.

Paola_Caviedes_MartinezPaola Caviedes Martínez, de la Confédération des travailleurs de l’économie populaire (CTEP), en Argentine, a dit que son organisation locale de récupérateurs de matériaux a négocié avec la ville un espace-garderie, ajoutant qu’il y a maintenant deux centres accueillant environ 335 enfants de moins de 14 ans. Elle a précisé que les travailleurs de l’informel ont depuis longtemps créé leurs propres formes de travail, que leur travail évolue et que les éducatrices de ces centres sont des anciennes récupératrices de matériaux.

Les initiatives de garderie en Argentine, dit-elle, évoluent également en s’élargissant pour résoudre d’autres problèmes. Par exemple, certaines initiatives couvrent maintenant le coût des cartables pour les enfants et d’autres programmes aident les enfants à faire face aux problèmes de dépendance. Pour terminer, elle fait savoir que la CTEP a également mis en place un programme qui apprend aux jeunes à réaliser des projets créatifs à partir de matériaux recyclables.Vida Tangwam, de l’Association des marchands ambulants et des vendeurs informels du Ghana, a dit que la présence de garderie sur les marchés d’Accra a beaucoup contribué à augmenter le revenu des travailleuses.

S’attardant sur la participation des parents à la gestion des centres et à l’importance de celle-ci, elle a déclaré : « Si nous avons des garderies sur les marchés, c’est parce que nous savons ce qui est le mieux pour nous et nous pensons que nous pouvons bien gérer la situation, car ce sont nos propres enfants. » 

Mais, elle a ajouté qu’il faut multiplier les efforts de plaidoyer pour augmenter le nombre de structures de garde d’enfants, en particulier celles disposant d’une place pour les nourrissons et les enfants en bas âge. « Sans garderie, nous perdons surtout du revenu », dit-elle. « Si nous ne les exigeons pas, tout ce que nous faisons sera en vain, puisque notre santé va s’affaiblir à cause du surmenage. Pour les femmes, il y va de notre vie. »

Rachel a conclu la session en disant : « Voici ce que vous pouvez faire après cette réunion. » Elle a invité les OB et leurs alliés à:

  • se joindre à la campagne en écrivant à childcare@wiego.org
  • télécharger et à utiliser les documents de la campagne
    (autocollants, brochures et posters) disponibles dans plusieurs langues
  • acheminer une traduction à childcare@wiego.org, si le besoin
    de documents se fait sentier dans une autre
    langue, et WIEGO se chargera de la mise en page dans cette langue en question.

Discours liminaire

MartyDans son discours liminaire, Marty Chen, conseillère senior de WIEGO, qui a dirigé WIEGO pendant ses vingt premières années, a évoqué les progrès réalisés par les travailleurs et travailleuses de l’informel, au cours des 20 dernières années, dans la création d’un monde plus juste et face aux défis importants qui subsistent tout en soulignant son optimisme face à l’avenir.

Événement spécial de clôture: emplois et formalisation de l’informel

Sally

« Nous sommes ici pour discuter de l’un des défis les plus complexes de notre époque, c’est-à-dire comment créer des emplois, augmenter les revenus et améliorer les conditions de travail dans l’économie mondialisée d’aujourd’hui. C’est un défi non seulement ici, en Afrique du Sud, mais aussi en Thaïlande, en Colombie, au Brésil, au Sénégal et au Malawi. Bref, ce défi se trouve partout dans le monde et les 41 pays qui sont représentés dans cette salle en ce moment. Aujourd’hui, nous abordons le défi du point de vue des travailleurs et travailleuses de l’économie informelle. »

C’est ainsi que Sally Roever, coordonnatrice internationale de WIEGO, a présenté l’événement spécial Emplois et formalisation de l’économie informelle le 14 novembre. Cet événement, tenu à l’Université de Wits à Johannesburg, a réuni des experts sud-africains et internationaux pour examiner les questions relatives à la mise en œuvre de la Recommandation 204 concernant la transition de l’économie informelle à l’économie formelle.

En apprendre plus (en anglais)

Mot de la fin et rêves 

DÀ la soirée de clôture, notre dernière soirée ensemble, les participantes à l’ ont réfléchi aux visites de terrain faites l’après-midi et au cours desquelles elles ont rencontré et discuté avec les récupérateurs et récupératrices de matériaux et les vendeuses de rue de Johannesburg. Les échanges ont mis en lumière la résilience des travailleurs de l’informel face aux difficultés. Sally Roever, clôturant l’AG, a remercié les participantes d’avoir tant apporté aux discussions et a fait partager ce qu’un participant, Thomas Melin, de l’agence suédoise Sida, avait dit à propos du climat politique mondial actuel : « Il semble que le vent nous a été favorable depuis 20 ans, mais maintenant le vent est contre Dreamsnous. » Cela, dit Sally, ne découragerait pas le réseau WIEGO de faire avancer la cause des travailleurs et travailleuses de l’informel dans le monde entier.Pour garder l’élan et l’énergie suscités à l’AG, les participantes ont été invitées à dresser une ligne sur laquelle sont accrochées des notes qu’elles avaient écrites au sujet de leurs espoirs et de leurs rêves pour l’avenir de WIEGO.

 


Quoi de neuf chez WIEGO

L’espace public : en faire un espace accessible à tous

Public_spaces_ForAll

Le projet Public Space for All (Espace public pour tous) est lancé en 2018 dans le but d’aider les responsables municipaux, les travailleurs et travailleuses de l’informel et les autres parties prenantes à réaliser le potentiel que revêtent les espaces publics ouverts à tous. Ce projet, mené en partenariat avec l’Alliance des villes dans le cadre du Programme de travail commun pour une croissance économique équitable dans les villes, a vu, entre autres, organiser par WIEGO une série de consultations publiques sur les cinq Villes focales et développer de nouvelles ressources :

Inclusive Public Spaces for Informal Livelihoods: A Discussion Paper for Urban Planners and Policy Makers (Espaces publics ouverts à tous et aux moyens de subsistance informels : un document de synthèse pour les urbanistes et les décideurs politiques) : ce document présente des résultats de recherches et des études de cas mettant en avant les difficultés d’accès à l’espace public que connaissent les travailleurs pauvres en milieu urbain et les défis auxquels les administrations municipales sont confrontées en cherchant à réglementer l’accès à l’espace public à l’endroit des utilisateurs concurrents.

Vendedores_Ambulantes

Travailler dans l’espace
public : un manuel à l’usage des vendeuses et vendeurs de rue
. Ce manuel
est destiné aux vendeurs de rue, individuellement, et à leurs organisations les
incitant à réfléchir à leurs contributions par leur travail dans l’espace
public et aux défis rencontrés, ainsi qu’à renforcer leurs capacités de
défendre leurs moyens de subsistance.

Local_Authoruties

Supporting Informal Workers in Public Space: A Toolkit for Local Authorities (Soutien aux travailleurs de l’informel dans l’espace public : une trousse d’outils à l’intention des autorités locales) : ce guide, destiné aux autorités locales, leur montre comment adopter à l’égard de la gestion de l’espace public une approche non exclusive en prenant en compte les travailleurs de l’informel en milieu urbain. La trousse comprend ceci : lignes directrices à l’établissement d’une base de données factuelles pour la planification ; principes d’une législation et d’une réglementation inclusives ; recommandations relatives à l’élaboration d’un processus participatif visant les vendeurs et vendeuses de rue et les parties prenantes de la communauté.

Lire le blog How Cities Can Achieve Public Space for All (Comment les villes peuvent créer un espace public pour tous) de Jenna Harvey

Classification internationale d’après la situation dans la profession : des changements importants

WIEGO a contribué aux changements apportés à la Classification internationale d’après la situation dans la profession (CISP), changements importants qui pourraient conduire à de meilleures politiques nationales bénéfiques aux travailleurs et travailleuses du secteur informel. Lors de la 20e Conférence internationale des statisticiens du travail (CIST), tenue en octobre, la nouvelle CISP-18 a été adoptée et répond aux cinq priorités de WIEGO :

  1. Meilleure prise en compte des catégories pour identifier les travailleurs à domicile 
  2. Une catégorie de classification distincte des non-salariés dépendants
  3. Une approche de classification des travailleurs domestiques
  4. Identification de sous-catégories d’employés
  5. Importance accordée au lieu de travail comme variable transversale obligatoire

En savoir plus dans le blog WIEGO : Les nouvelles catégories d’emploi de l’OIT : un grand pas en avant pour les travailleurs et travailleuses de l’informel 

Blogs récents de WIEGO

How a pyramid sketch redefined the informal economy — and the new data that is putting that 20-year-old idea to the test par Mike Rogan

Q&A: WIEGO’s New Urban Policies Director Talks Migration, 21st-century Cities and What Inspires Her Research

Senegal’s Dump Upgrading Doesn’t Have to Displace Waste Pickers (La valorisation des décharges au Sénégal n’a pas à déplacer les récupérateurs de matériaux) par Jenna Harvey en collaboration avec Sonia Dias 

How the Draft WDR 2019 Got it Wrong: Rethinking and “Relinking” Social Protections for the Future of Work (En quoi le projet de RDM 2019 s’est-il trompé : repenser et « relier » les protections sociales pour l’avenir du travail) par Laura Alfers

Informal workers and taxes: What "tax justice" looks like from below (Les travailleurs de l’informel et les impôts : À quoi ressemble la « justice fiscale » vue d’en bas) par Mike Rogan

Strategies for Successful Collective Actions: A step-by-step guide (Stratégies d’actions collectives fructueuses : Un guide étape par étape) par Chris Bonner

NUEVAS PUBLICACIONES

Caroline

Des livres aux notes de synthèse

 

Le nouveau catalogue des publications de WIEGO est maintenant disponible en ligne. Dressé par Caroline Skinner, directrice de la recherche urbaine et par Demetria Tsoutouras, responsable des communications chez WIEGO, ce catalogue présente l’éventail quasi-complet de nos travaux sur l’économie informelle et en facilite l’accès par simple clic.

 

Exposé de position WIEGO

Dias, Sonia. 2018. Position de WIEGO sur la fermeture des décharges.

Documents de travail

Carré, Françoise. 2017. Applying the concept of the informal economy to labour market changes in developed countries: what can be learned. Document de travail WIEGO, no 36

Alfers, Laura, Francie Lund et Rachel Moussié. 2018. Informal Workers The Future of Work: A Defence of Work-Related Social Protection. Document de travail WIEGO, no 37

Carré, Françoise, Pat Horn et Chris Bonner. 2018. Collective Bargaining by Informal Workers in the Global South: Where and How It Takes Place. Document de travail WIEGO, no 38

Coggin, Thomas. 2018. Informal Work and the Social Function of the City: A Framework for Legal Reform in the Urban Environment. Document de travail WIEGO, no 39

Documents ressources

Horn, Pat. 2018. Street Vendor Licensing and Permits – Reflections from StreetNet International. Document de travail WIEGO, no 10

Carrillo-Rodriguez, Jorge et Sarah Orleans Reed. 2018. If Street Food Disappears – Projecting the Cost for Consumers in Bangkok. Document de travail WIEGO, no 9

Publications complémentaires 

Bhan, Gautam, Tripta Chandola, Kinjal Sampat et Nidhi Sohane. Building a Home, Building a Life: Incrementality and Investment in a Resettlement Colony. 2018.

Espinosa, Tania, Dean Saffron et Olga Abizaid, con la colaboración de Lucía Fernández. Trabajadores invisibles dentro del servicio de limpia de la CDMX. 2018.

WIEGO con organizaciones de trabajadores en empleo informal. Propuestas y demandas de las trabajadoras y los trabajadores en empleo informal para el nuevo gobierno de la Ciudad de México. 2018.

WIEGO. Note d’information : Violence et travail informel.
2018.

WIEGO. Projeto Cuidar Mapeamento de Riscos de Saúde de Catadores(as). 2018

WIEGO et IDWF. Votre trousse d’outils sur la C189 : la Convention sur les travailleuses et travailleurs domestiques. 2018

Équipes Droit et POR de WIEGO. Using South Africa’s Administrative Law to Protect the Rights of Informal Workers. 2018.

Contributions aux publications externes 

Articles de revue

Moussié, Rachel et Laura Alfers. 2018. « Women Informal Workers Demand Child Care: Shifting Narratives on Women’s Economic Empowerment in Africa ». Agenda, 32 (1).

Rogan, Michael, Sally Roever, Martha Chen et Françoise Carré. 2018. « Informal Employment in the Global South: Globalisation, Production Relations and ‘Precarity’ ». Research in the Sociology of Work, vol. 31.

Von Broembsen, Marlese. 2018. « Constitutionalizing Labour Rights: Informal Homeworkers in Global Value Chains ». International Journal of Comparative Labour Law and Industrial Relations, vol. 34, no 3.

Chapitres de livres

Les auteurs de WIEGO ont contribué à deux volumes revus et corrigés en 2018.

1. Dans The Routledge Companion to Planning in the Global South édité par Bhan, Gautam, Smita Srinivas et Vanessa Watson (Londres et New York: Routledge) :

  • Bonner, Chris, Françoise Carré, Martha Chen et Rhonda Douglas. 2018. « Informal Worker Organising and Mobilisation: Linking Global with Local Advocacy »
  • Skinner, Caroline et Vanessa Watson. 2018. « The Informal Economy in Cities of the Global South: Challenges to the Planning Lexicon »

2. Dans The South African Informal Sector: Creating Jobs, Reducing Poverty édité par Frederick Fourie (South Africa: HSRC Press) :

Chen, Martha. 2018. « The South African Informal Sector in International Comparative Perspective: Theories, Data and Policies »

Cichello, Paul et Michael Rogan. 2018. « Informal Sector Employment and Poverty Reduction in South Africa: The Contribution of ‘Informal’ Sources of Income »

Rogan, Michael et Caroline Skinner. 2018. « The Size and Structure of the South African Informal Sector 2008-2014: A Labour-force Analysis »

Skinner, Caroline. 2018. « Informal Sector Policy and Legislation in South Africa: Repression, Omission and Ambiguity »

 

Monographies

Chen, Martha et Victoria Beard. 2018. Including the Excluded: Supporting Informal Workers for More Equal and
Productive Cities
in the Global South. 2018. Washington, DC, É.-U. : World Resources Institute.

Autres publications 

Karin Pape, directrice adjointe du programme Organisation et représentation, a contribué un article à la publication (allemande) Wünsche für die Zukunft. Was ExpertInnen der ILO empfehlen (Souhaits pour le futur : ce que les experts recommandent à l’OIT).